Loger les anciens combattants sans-abri à Montréal

De gauche à droite : Lieutenant Général (ret) Yvan Blondin, membre, comité des vétérans, Mission Old Brewery, Daniel Lalongé, participant de Les sentinelles de rue, Matthew Pearce, président et chef de la direction, Mission Old Brewery, Kasandra Szalipszki, conseillère en intervention, Mission Old Brewery, Lieutenant-Colonel (ret) Colin Robinson, président, comité des vétérans, Mission Old Brewery, Jacinthe Corbin, coordonnatrice de Les sentinelles de rue, Mission Old Brewery, Georges Ohana, Directeur des Services de logements, santé urbaine et recherche, Mission Old Brewery, Philip E. Johnston, secrétaire, Conseil d’administration, Mission Old Brewery et Brenda Fewster, MA, MBA, étudiante au doctorat, programme individualisé, Université Concordia.

La Mission Old Brewery implante le premier projet pilote au Québec à offrir des solutions de logement abordable et permanent aux vétérans dans le besoin

Selon une récente étude pancanadienne, plus de 2500 anciens combattants sont sans-abri au Canada. À Montréal, les vétérans représentent 6 % de la population itinérante. Aujourd’hui, grâce à la Mission Old Brewery et à ses partenaires, ces personnes itinérantes ou à risque de le devenir ont un endroit sûr où aller. Avec le soutien de la Fondation québécoise des Vétérans et le gouvernement fédéral, la Mission implante en effet le premier projet pilote à fournir des solutions de logement durables et des services d’accompagnement psychosocial répondant aux besoins d’ex-militaires. L’objectif : mettre fin à l’itinérance chronique chez les anciens combattants à Montréal.

Dans ce projet, intitulé Les sentinelles de rue, on retrouve :

  • 16 appartements à loyer subventionné à Montréal dédiés aux anciens combattants en situation d’itinérance
  • un accompagnement psychosocial et des visites à domicile de la part de professionnels de la santé, de travailleurs sociaux et d’autres partenaires du projet, au besoin
  • un accès à des services adaptés en santé physique et mentale

Selon Matthew Pearce, président et chef de la direction de la Mission Old Brewery, jusqu’à 45 anciens militaires cognent à la porte de la Mission, chaque année. Il ajoute que plusieurs d’entre eux souffrent de stress post-traumatique, une maladie mentale souvent liée à l’exposition à un événement traumatique ayant provoqué la mort ou de sérieuses blessures. « Ensemble avec nos partenaires, notre but est de nous assurer que nos anciens combattants sans-abri reçoivent le soutien spécialisé dont ils ont besoin pour réintégrer la société et mener une vie épanouie, a expliqué M. Pearce. Jusqu’à présent, sept anciens combattants ont été logés avec succès grâce à ce projet, mais nous pouvons – et nous devons – faire plus. »

Le Lieutenant général (ret) Yvan Blondin a souligné qu’il est de notre devoir collectif de soutenir les anciens combattants dans le besoin. « J’ai connu beaucoup de militaires confiants et expérimentés dans ma carrière, mais nous ne sommes pas des superhéros, a-t-il affirmé. Parfois, même les plus braves et les plus résilients ont besoin d’aide. C’est pourquoi la Fondation québécoise des Vétérans s’est jointe à la Mission pour fournir non seulement du financement, mais aussi l’accès à des services de consultation externe en santé mentale et divers programmes de réadaptation. »

Un financement important provient du Fonds d’innovation de la Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance du gouvernement fédéral. Cette stratégie finance les projets axés sur le logement et le soutien afin d’aider des personnes à surmonter leur situation d’itinérance. La Mission compte également sur des propriétaires immobiliers à Montréal pour proposer des appartements appropriés.

Les autres partenaires du projet incluent :

  • VETS Canada (Veterans Emergency Transition Services), un organisme à but non lucratif qui offre des services de transition d’urgence aux anciens combattants en situation d’itinérance ou à risque de le devenir.
  • Anciens Combattants Canada (ACC), qui fait le lien entre les anciens combattants et les ressources communautaires, ainsi que les programmes d’aide gouvernementale disponibles.
  • La filiale québécoise de la Légion royale canadienne, qui propose des services aux anciens combattants et à leurs familles, y compris l’aide au logement, le soutien en santé mentale, l’assistance en lien avec ACC et le soutien financier.
  • Brenda Fewster, étudiante au doctorat, Programme libre, Université Concordia, titre du projet : soldier2civilian/soldatàcivil Well-being and meaning making of Canadian Military Veterans accross the Life Course –  elle-même une ancienne combattante.

Mario Gagné, un ancien combattant qui a connu l’itinérance dans les rues de Montréal, considère pour sa part que la Mission Old Brewery lui a sauvé la vie. En partageant son histoire, il espère que d’autres ex-militaires sans-abri, notamment ceux qui seraient tentés de s’évader dans l’alcool ou la drogue, soient informés du programme des Sentinelles de rue. « Je les invite à demander de l’aide. Ils trouveront à la Mission Old Brewery des intervenants très flexibles, compréhensifs et compatissants, qui analysent rapidement les besoins pour aider du mieux qu’ils le peuvent. »

Visionnez la vidéo présentant le projet pilote Les sentinelles de rue et découvrez l’histoire à Mario.